Tu cherches des vinyles usagés? Passe en boutique!

RUSTIN MAN - Drift Code (Vinyle)

RUSTIN MAN - Drift Code (Vinyle)

Domino

Prix régulier $32.99 $28.99 Solde

 "Il aura fallu pas moins de dix-sept ans à Paul Webb, l'ancien bassiste de Talk Talk, pour nous offrir un deuxième album après l'excellent Out Of Season sorti en 2002 avec Beth Gibbons. A l'écoute de ce Drift Code, on peut dire que l'attente n'aura pas été vaine.

Ce disque est excellent de bout en bout, ce qui ne surprend guère connaissant le talent du bonhomme. Vanishing Heart qui ouvre l'album fait beaucoup penser au Bowie dernière période tant musicalement qu'au niveau vocal. La manière de chanter de Webb évoque encore Bowie sur les deux derniers titres du disque : Martian Garden et All Summer. Ce dernier est l'un, sinon le plus beau titre du disque, par cette mélancolie sépulcrale qui semble l'envelopper. On trouve dans ce morceau ces mêmes accents jazzy qu'avait le Thin White Duke dans ses tous derniers albums. Si Drift Code fait parfois penser à Bowie, il évoque encore davantage Robert Wyatt. Comme chez ce dernier, Paul Webb est au-delà du rock ou du jazz, inventant un langage musical nouveau, loin des archétypes traditionnels. 

L'album s'avère d'une grande cohérence. Il est impossible d'y détacher un titre plutôt qu'un autre tant cet album a été fait « à l'ancienne », à une époque où l'on se préoccupait davantage de sortir des œuvres qu'une compilation de singles. 

L'album a été enregistré dans la grange de Webb dans l'Essex et cela s'entend. Drift Code est un disque pastoral, que l'on sent fabriqué loin du tumulte des villes. Cela lui donne ce côté apaisant qui lui sied à merveille." - Sound of Violence

A1 Vanishing Heart
A2 Judgement Train
A3 Brings Me Joy
A4 Our Tomorrows
A5 Euphonium Dream
B1 The World's In Town
B2 Light The Light
B3 Martian Garden
B4 All Summer